En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour réaliser des statistiques d'audience et vous proposer des services ou publicités adaptés à vos centres d'intérêt.
En savoir plus
Fermer X
Vous utilisez un navigateur obsolète
Pour améliorer la sécurité et la navigation sur notre site, prenez le temps de mettre à jour votre navigateur.

Grèce : Le défaut vis-à-vis du FMI est consommé, prochaine étape, le référendum

Grèce : Le défaut vis-à-vis du FMI est consommé, prochaine étape, le référendum 01/07/2015 (08:45)

Athènes a donc fait défaut vis-à-vis du FMI la nuit dernière, premier pays « développé » à le faire, la prochaine étape sera démocratique, le référendum du 5 juillet en Grèce.

Grèce : Le défaut vis-à-vis du FMI est consommé, prochaine étape, le référendum

(DailyFX.fr) – Le gouvernement grec avait annoncé l’organisation d’un référendum le dimanche 5 juillet pour permettre aux Grecs de se positionner sur les réformes exigées par les créanciers. Cette perspective avait mis un terme à toutes les négociations et avait permis à un stade précoce de savoir que la Grèce ne paierait pas le FMI.

La Grèce est désormais coupée de toute aide financière en provenance du FMI, mais le défaut de la Grèce vis-à-vis du FMI n’est pas un défaut global sur la dette publique grecque. Christine Lagarde va lancer la procédure de retard de paiement, un processus long qui va amener le comité exécutif du FMI à s’exprimer lors des prochains mois sur l’appartenance du pays aux pays membres de cette organisation internationale.

L’enjeu des échéances de dette publique semble de toute manière passé au second plan cette semaine, c’est au peuple grec de s’exprimer désormais. Nous ne connaissons pas encore la question précise qui sera posée aux grecs, mais nous savons que le « NON » sera mis en avant, la question va très probablement se concentrer sur l’acceptation des réformes structurelles demandées par les créanciers, et non l’appartenance à la Zone Euro. Si le « OUI » l’emporte, le gouvernement d’Alexis Tsipras sera de fait renversé, mais c’est l’incertitude politique qui se substituerait immédiatement.

Le « dossier grec » devrait donc encore occuper le devant de la scène tout au long du mois de juillet sur les marchés financiers. Les échéances de dette vis-à-vis de la Banque Centrale Européenne (BCE) sont majeures, car le Grèce est à présent coupé du FMI, si elle se coupe de l’aide de la BCE, la faillite de la dette publique grecque serait alors totale.

Un non-paiement du FMI ne constitue pas un défaut global et immédiat du pays, ce sont les échéances avec la Banque Centrale Européenne (BCE), maitresse de l’ELA, qui sont décisives. Les 3.5 milliards d’euros dus à la BCE le 20 juillet sont majeurs, le 20 juillet peut être considéré comme une date butoir du dossier grec.

Grèce : Le défaut vis-à-vis du FMI est consommé, prochaine étape, le référendum

Tableau préparé par le service de recherche DailyFX (Broker FXCM)

Par Vincent Ganne, AnalysteTechnique pour DailyFX.fr

Suivez-moi sur Twitter : @VincentGanne

Suivez mon point de marché quotidien à 14h15 ou 15h15

Grèce : Le défaut vis-à-vis du FMI est consommé, prochaine étape, le référendum


original source
 

"© "

"© http://www.dailyfx.com "
01 56 88 40 40
Tarifs   Formulaires (pdf)   Offres

Information...x OK
Debug :X