En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour réaliser des statistiques d'audience et vous proposer des services ou publicités adaptés à vos centres d'intérêt.
En savoir plus
Fermer X
Vous utilisez un navigateur obsolète
Pour améliorer la sécurité et la navigation sur notre site, prenez le temps de mettre à jour votre navigateur.

GRECE : Ce qu?il faut savoir avant le référendum du dimanche 5 juillet

GRECE : Ce qu?il faut savoir avant le référendum du dimanche 5 juillet 29/06/2015 (09:24)

Le gouvernement grec d’Alexis Tsipras a annoncé l’organisation d’un référendum le dimanche 5 juillet pour que les grecs puissent s’exprimer sur les propositions des créanciers. C’est l’inconnu total pour les marchés financiers.

GRECE : Ce qu'il faut savoir avant le référendum du dimanche 5 juillet

DailyFX.fr) – Le gouvernement grec a annoncé hier la tenue d’un référendum le dimanche 5 juillet sur les propositions des créanciers. La surprise a été totale pour les parties prenantes, l’Eurogroupe, le FMI et la Banque Centrale Européenne, les marchés financiers réagissent violemment depuis l’ouverture de la session asiatique dans la nuit de dimanche à lundi.

Des trous de cotations (gap) sont ouverts sur de nombreux marchés, une forte baisse sur les marchés actions de la Zone Euro, sur le taux de change de l’Euro et un « Flight To Quality » à l’?uvre sur le marché obligataire de la Zone Euro. L’once d’Or semble aussi bénéficier de son aspect « refuge ».

C’est l’inconnu total pour les marchés financiers, faisons le point sur les informations connues d’ici le référendum du dimanche 5 juillet en Grèce.

Le gouvernement grec d’Alexis Tsipras a tout d’abord annoncé l’organisation d’un référendum sur les propositions de réformes exigées par les créanciers. La réaction de l’Eurogroupe et de la Banque Centrale Européenne (BCE) a été immédiate. L’Eurogroupe refuse de prolonger le plan d’aide, la tranche d’aide bloquée de 7.2 milliards d’euros ne sera pas débloquée et le Trésor grec doit rembourser 1.6 milliard d’euros le mardi 30 juin vis-à-vis du FMI.

La BCE a quant à elle décidé de geler le niveau actuel de l’enveloppe de liquidités d’urgence (ELA) destinée aux banques commerciales grecques. La BCE laisse aux responsables politiques l’enjeu d’avancer sur les négociations d’ici l’expiration du programme d’aide le mardi 30 juin.

Le FMI de Christine Lagarde envisage aussi de suspendre tout aide si l’échéance du 30 juin de 1.6 millaird d’euros n’est pas honorée par le Trésor grec.

Les négociations bloquent sur le fond, la Grèce ne tend pas dans ses propositions de réformes vers les demandes des créanciers sur les taux de TVA, le système de retraite, la fonction publique et les privatisations à réaliser.

La phase d’inconnu va donc s’étendre du mercredi 1er juillet (toutes les aides expirent le mardi 30 juin, celle de l’Europe et celle du FMI) au dimanche 5 juillet, le référendum organisée en Grèce. Les Banques grecques et la Bourse d’Athènes vont rester fermés, c’est un contrôle effectif des capitaux, les retraits en liquide sont limités à 60 euros par jour à partir de mardi 30 juin.

L’Eurogroupe, la BCE, le FMI, le gouvernement grec et le peuple grec demeurent donc les acteurs d’une tragédie dont l’issue reste totalement incertaine. La probabilité de voir la Grèce quitter ou rester au sein de la Zone Euro est à présent de 50/50, un partage de probabilité qui ne peut que générer de la volatilité sur les marchés financiers.

Par Vincent Ganne, AnalysteTechnique pour DailyFX.fr

Suivez-moi sur Twitter : @VincentGanne

Suivez mon point de marché quotidien à 14h15 ou 15h15

GRECE : Ce qu'il faut savoir avant le référendum du dimanche 5 juillet


original source
 

"© "

"© http://www.dailyfx.com "
01 56 88 40 40
Tarifs   Formulaires (pdf)   Offres

Information...x OK
Debug :X